Pourquoi ne pas me contacter ?

Vous chercher un consultant, un formateur ou un collègue :

5 raisons de ne pas me choisir.

Que 17 ans !

Au service des collectivités territoriales, de la collectivité de 3 agents à celle de 6000, de l’agent au responsable de service, je n’ai pratiquement rien approfondi des problématiques, des procédures et des besoins spécifiques des collectivités. Je en sais pas ce que c’est que gérer du personnel, des budgets ou des délais courts.


Peu de connaissances

Finalement, depuis ma formation initiale, en passant par la maîtrise d’œuvre et maîtrise d’ouvrage. Je n’ai fait que la coordination de projet de milliers d’euros bout-en-bout entre toutes les parties prenantes (équipes métier, MOA, MOE…) : gestion du planning, respect des budgets, suivi du lancement des projets….

Par ailleurs, j’évite de me former régulièrement dans plusieurs autres domaines afin de garder une curiosité et maintenir un niveau de connaissance. (voir mon CV)


Aucune capacité d’innovation

Je m’abstiens de trouver des nouvelles possibilités et de voir large, au delà du contexte, du milieu, de l’entreprise, identifier les questions auxquelles on ne pense pas et cerner les réponses rapidement. Trouver, déployer, voir développer le ou les outils (informatique ou non) qui aident à faire, à analyser, à prévoir, ne fait surtout pas partie de mes spécialités.


Je déteste le travail d’équipe

Je ne crois pas beaucoup en l’intelligence collective, à l’écoute de tous les partenaires interne et externe. S‘assurer du soutien et de la compréhension des décideurs, des utilisateurs et de toutes les parties prenantes ne semble aucunement une obligation pour la réussite d’un projet !


Aucun principes

Je m’efforce de rejeter trois grands principes :

  • Abstraction : absorber les informations, sans porter de jugement, chercher des solutions, pas des coupables.

  • Indépendance : rester neutre et rester objectif, pragmatique, indépendant en toute franchise.

  • Confidentialité : viser à capturer toutes les données d’une entreprise, d’un groupe, d’une organisation quelconque, et ne rien révéler qui pourrait nuire ou porter préjudice.


Vous avez une question ? Contactez-moi et rencontrons-nous pour voir si finalement, ce n’est pas plutôt l’inverse.


Dernier point

Vous noterez un point qui parfois me dessert : ma franchise (voire mon franc parler), cet art d’appeler un chat un chat ne sert qu’à une chose : ne pas perdre de temps en jambage et consensus mou, dire avec courtoisie simplement la vérité. Si vous chercher quelqu’un pour masquer la vérité, dissimuler une erreur ou ne pas vous parler franchement alors je ne suis pas la bonne personne.

 


5 phrases à retenir pour me définir :

«Ce n’est pas parce que c’est sérieux que cela doit être lugubre»

«Sappere Aude !»  Ose savoir. Kant

«Aie la raison pour guide, la culture pour base et le progrès pour but.» Profession de foi des Lumières

«L’enseignement est semblable à un radeau qui est fait pour traverser, mais auquel il ne faut pas s’attacher» Sidharta Gautama

«Ce qui ne me passionne pas, m’ennuie» Sacha Guitry