failles et villes

Petit exercice de cartographie (3)

Cet article est le n° 3 sur 4 dans la série : Carto séisme

Comme indiqué dans la partie 2, cet article va nous permettre de rajouter les principales failles sismiques du territoire français. Malheureusement, je n’ai pas trouvé de carte simple ou format SIG tout fait qui indique ces failles.

Les failles sismiques principales

J’ai donc fait un tour sur mon moteur de recherche favori QWANT avec la recherche failles sismiques france : https://www.qwant.com/?q=failles%20sismiques%20france&t=all

Après plusieurs de travail harassant à fouiller méthodiquement chaque site, j’ai finalement opter pour l’image la moins compliquée même si sa définition n’est pas terrible (source indiquée : http://www.credule.fr/richter.php (lien mort) – La France sous nos pieds, Atlas en 50 géocartes, BRGM éditions, coll. Découvrir la Terre, 2009). J’espère que personne ne m’en voudra.

https://i2.wp.com/lewebpedagogique.com/geotrouvetout/files/2011/05/richter.jpg?resize=500%2C487
http://lewebpedagogique.com/geotrouvetout/files/2011/05/richter.jpg

Géoréférencement

Menu Géoréférencer
Menu Géoréférencer

J’ai donc décidé de reporter ces failles dans un couche QGIS en utilisant le gros mot suivant : géoréférencement

Ceux-qui savent ne souffler pas et passer à la suite, pour les autres, on va procéder, comme pour le reste, par étapes.

Ouvrir le géoreférenceur qui se trouve dans le menu raster et ouvrir votre image que vous avez télécharger depuis cet article (clic-droit enregistrer l’image sous…).

L’image n’est pas très belle car de petite dimension, ce n’est pas grave pour l’utilisation que l’on va en faire. Le travail ne sera pas précis mais il s’agit avant tout de visualiser et non d’analyser.

image dans le géoreférenceur
image dans le géoreférenceur

 

Il s’agit maintenant de placer les points qui vont permettre de « plaquer » cette image sur notre France des départements. Pour cela il faut choisir plusieurs points facilement identifiables sur l’image et sur la carte de France.

Nous allons ajouter des points (minimum 4, le mieux 6 ou 8), indiquer où ils se situent sur la carte, et « transformer » cette image pour obtenir un fond de plan à l’échelle.

Il ne restera plus qu’à dessiner les failles en suivant les lignes noires. C’est parti

 

 

Ajouter des points

cliquer sur ajouter points
cliquer sur ajouter points

A la fin, on a ceci (il y a une erreur dans cette capture, celui qui trouve gagne une banane)

Points de référence placés
Points de référence placés

Paramétrage de la transformation

paramètres de transformation géoréférencement
paramètres de transformation géoréférencement

En cliquant sur le gros engrenage jaune , vous ouvrez la fenêtre des paramètres de votre transformation, enfin pas la vôtre, celle de votre image.

  1. le type de transformation, vous avez le choix, la plus usitée est la polynomiale 2 mais il faut avoir 6 points mini de référence (c’est un indice pour gagner la banane citée plus haut).
  2. Méthode de rééchantillonage ou comment mon image va être agrandie ou réduite sans perdre trop de qualité, vue la qualité de la notre aujourd’hui, vous pouvez choisir celle que vous voulez. La plus courante est plus proche voisin car elle dégrade moins les statistiques de l’image.
  3. le système de projection : pour ne pas se tromper, je conseille SCR du projet, comme ça pas d’erreur
  4. Cliquer ici pour choisir le répertoire de sauvegarde de image géoréférencée en .tif, Qgis vous propose le nom de votre fichier image + _georef, perso cela me va bien
  5. N’oubliez pas de charger votre image dans le projet, cela évite une manip de plus.
  6. et OK

Les questions de transformations et de rééchantillonage sont des problèmes de mathématiques. Je vous mets des liens en bas de page pour les plus téméraires. Si jamais quelqu’un lit cet article et veut en savoir plus, laisser un commentaire et je ferais le détail de ces choses.

Les autres paramètres de cette fenêtre ne nous intéresse pas pour l’instant, sur un autre tuto peut-être.

Lancer la transformation

lancer la transformation
lancer la transformation

Vous devriez avoir votre image dans Qgis, si je superpose avec les départements

superposition des cartesWoww, pas mal, non ?

Tracer des failles

Créer couche
Créer couche

Une fois votre carte lancée, je crée une couche pour dessiner les failles. Comme vous voulez avec le nom que vous voulez est même pas d’attributs. 2 contraintes : des lignes (1), dans la bonne projection (2).

Et commençons à dessiner :

polyligne courbeJ’utilise l’outil « polyligne courbe » pour un rendu moins stricte que des droites

Et je clique, et je clique, et je clique en suivant les failles.

 

 

Dessin des failles sur l'image
Dessin des failles sur l’image (l’image référencée est moche mais on peut voir les traits verts de mes tracés)

Une fois fini

Voyons le résultat, j’ai bien sûr changer le style des traits pour être en noir 2 mm environ.

le tracé sur l'image et sur les départements
le tracé sur l’image et sur les départements

Je rajoute quelques villes, pour cela, j’ai un couche de points avec un attribut nom, j’ai calé les villes sur le bing map ou openstreet. A l’affichage, je mets juste un point de 1mm et les étiquettes « nom ».

failles et villes
les failles et quelques villes

Si comme moi vous avez les doigts qui saignent, c’est qu’il est temps de s’arrêter. La quatrième et dernière partie, sera la sortie de la carte dans le composeur et retouche sous inkscape.

Quelques liens

Navigation<< Petit exercice de cartographie (2)Petit exercice de cartographie (4) >>