Pasq.fr

Parce-qu'il y a forcément du sens à tout ce bordel !

United Colors of QGIS

Article Rédigé par Alain 1 commentaire
plein de couleurs

Cela fait des mois que je dis qu'il faudrait que je me fasse un pense-bête sur la gestion des couleurs dans QGIS. Surtout sur les croisements possibles. Alors hop ! c'est parti.

menu mode de fusionVous avez sans doute remarqué ces listes dans QGIS. ->

On les voit un peu partout dans le rendu de couche ou même dans le composeur d'impression,

rendu de couche

et si vous êtes là c'est que comme moi, vous vous demandez à quoi servent tous ces modes de fusion.

Je me suis inspiré des explications et des tutos concernant les logiciels de dessin. N'étant moi même pas spécialiste, je vais essyer d'être synthétique et clair (obscur), il ne s'agit cas de test ou d'un façon de faire, je me borne à essayer de comprendre qui fait quoi. Pour l'utilisation, c'est votre coté artiste et votre imagination qui doivent travailler.

Il y a de nombreux paramètres qui rentre en jeu : la teinte, la saturation ou la lumisosité, le pourcentage de transparence et les chiffres de la compossante RVB (de 0 à 255)... Je ne vais pas faire les tests de tout, donc cela peut-être incomplet, n'hésiter pas à me dire en commentaire si je me trompe ou si je fais une erreur.

J'ai des dessins avec pleins de couleurs, que j'ai mis sur un OpenStreetMap, Et OpenTopoMap, histoire d'avoir des trucs différents avec des contrastes différents. La liste est dans l'ordre du menu.

Mode NORMAL

Bon, bin voilà rien à dire. Je vous mets les deux captures d'écran quand même pour le point de comparaison avec la suite. (vous cliquez sur les images pour les voir plus grandes)

mode normal 1mode nromal 2

Mode ECLAIRCIR

Les zones plus foncées que la couleur sont remplacées par plus clair et les zones plus claires restent intactes.

eclaircir 1eclaircir 2

Mode FILTRER

Si j'ai bien compris, les pixels plus clairs que la couleur de la couche supérieure sont filtrés, alors que les pixels sombres non. Le blanc produit du blanc, et le noir ne change rien.

filtrer 1filtrer 2

ombrage pour texturer une autre couche

Mode EVITER

Les pixels de la couche supérieure augmente la saturation et la luminosité des pixels dessous. Le blanc sature donc complétement (donc cela reste blanc) et le noir ne change rien.

éviter 1eviter 2

Mode ADDITION

Les pixels du dessus sont additionnées avec les pixels du dessous suivant le cercle bien connu de l'addition des couleurs.

Noir étant 0, cela ne change rien, et lorsque que les valeurs dépassent le max (ex 255 en RVB), tout devient blanc.

cercle addition couleur

addition 1addition 2

Mode ASSOMBRIR

L'inverse d'ECLAIRCIR. Ici, ce sont les zones sombres qui sont renforcées. En fait, cela sélectionne la couleur la plus foncée comme couleur d’arrivée donc si le pixel du dessus est plus foncé, il est conservé, s'il est plus clair que celui du dessous

assombrir 1assombrir 2

Mode MULTIPLIER

Multiplie la couleur de départ par la couleur de la couche dessous (et divise par 255). Donc pour le NOIR, multiplier chaque composante par 0 = 0 donc noir, et multiplier par du blanc produit rien

multiplier 1multiplier 2

Mode DECOUPER

Les pixels supérieurs assombrissent les pixels dessous. 

découper 1découper 2

Mode SUPERPOSITION

Ceci multiplie le contraire des couleurs du dessus et de dessous. La couleur finale est toujours plus claire. 

superposition 1superposition 2

Mode LUMIERE DOUCE

Semblable à superposition sauf si la couche supérieure (luminosité) contient moins de 50 % de gris, l’illustration est éclaircie comme si elle était estompée.

Si elle contient plus de 50 % de gris, l’illustration est assombrie comme si elle était surexposée.

lumiere douce 1lumiere douce 2

Mode LUMIÈRE DURE

Plus complexe car sa formule a deux parties, une pour les couleurs sombres et une autre pour les claires. Si la valeur du pixel du calque du dessus est supérieure à 128, les pixels sont combinés en utilisant la première des formules ci-dessous. Sinon, les valeurs des pixels des deux calques sont multipliées entre elles puis par deux et ensuite le résultat est divisé par 256.  Peut être utilisé pour obtenir des contours nets et des couleurs vives en combinant deux photographies.

lumiere dure 1lumiere dure 2

Mode DIFFÉRENCE

Soustrait la valeur du pixel du calque de dessus de celle de celui de dessous et conserve la valeur absolue du résultat.

Ce mode rend plus claires les régions sombres et plus sombres les régions claires, avec des changements de couleur étranges. Il peut être utile pour inverser des éléments d’une image.

difference 1difference 2

Mode SOUSTRAIRE

Soustrait les valeurs des pixels à chaque point de l’image, la rendant plus sombre. En cas de valeurs négatives, le noir s’affiche

Suivant le cercle : cercle couleur soustraction

soustraire 1soustraire 2

Quand utiliser ça ?

Je ne suis pas graphiste, j'ai peu d'exemple, mais le plus courant est d'utiliser pour faire des carte topo, en faisant ressortir les ombrages sur un fond quelconque.

Pour cela, il vous faut un fond de plan + une couche d'ombrage. En utilisant multiplier, et en réglant la luminosité et le contraste, on obtient un effet de relief.

On peut aussi se permettre de faire ressortir des éléments par un effet de luminosité.

Sur une carte noire, cela fonctionne très bien. Le fond Dark Matter combiné aux routes OSM, l'ADDITION entre entités (donc entre entités entre elles, pas les couches entre elles) peut créer une sensation de luminosité.

couleur normale bleu sur noir

couleur addition

Pour les étiquettes également, on peut utiliser la fonction pour les étiquettes et créer un petit effet sans avoir la lourdeur du tampon de couleur (oui, ça marche aussi avec de la transparence).

etiquette avec superposition

étiquette avec un tampon superposé

Bref, votre imagination, je vous dis !

Si vous avez d'autres utilisations, dîtes-le moi en commentaires. Si vous voulez plus d'explications sur les fusions de couleurs : https://docs.gimp.org/fr/gimp-concepts-layer-modes.html 

1 commentaire

#1  - Anonyme a dit :

Pas mal cela va me servir beaucoup à l'avenir.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot pgrgy ?

Fil RSS des commentaires de cet article