marche dans le feu

Casernes de pompiers : l’implantation 1/2

Cet article est le n° 1 sur 2 dans la série : casernes

Il y a quelques semaines, j’ai lu un article dans le canard local, que malheureusement je ne retrouve pas. Le sujet était l’implantation d’une caserne de pompiers, où le conseil municipal a voté l’attribution d’un terrain et où une asso de riverains se plaignait du choix. Je ne suis pas là pour faire polémique, ce qui m’a interpellé, c’est une petite phrase, qui de mémoire disait : « On ne peut pas se permettre d’attendre les secours une heure ! ».

Quoi, en 2017, il existe dans des zones en Finistère où les secours mettent 1 heure pour arriver ! Cela m’a donc trotté dans la tête. Ça tombe bien, j’ai un peu de temps, vérifions !

Objectifs

L’implantation des casernes laisse-t-elle des « trous » loin de tout en Finistère ?

IMPORTANT Comme indiqué en introduction, mon but n’est pas la critique ou la polémique, je n’effleure qu’un problème géographique sans prendre ne compte tous les autres paramètres qui président à la mise en place d’une caserne : terrains disponibles, équipements, nombre de pompiers, de véhicules, d’hélicoptères, groupes spéciaux, sauvetage en mer… Et autres éléments que je maitrise pas. Cet exercice est donc purement didactique et ne DOIT pas être utilisé dans la vraie vie. Les instances et les services SIG du SDIS font cela très bien.

Récupération des données

Donc résumons :

la liste des casernes

J’ai cherché un moment sur les sites SDIS et autres, j’ai même chercher dans le fichier SIRENE (pour des pompiers cela me semblait normal, pouf,pouf), pour finalement trouver comme d’hab (content de vivre en Bretagne juste pour ça), sur le site de geobretagne : https://geobretagne.fr/geonetwork/apps/georchestra/ et chercher centre de secours

le réseau routier,

J’avais le choix entre la BDTopo de ma collectivité mais payant ou le réseau de OpenStreetMap (OSM), gratuit et accessible à vous simples mortels. Sur le site GEOFABRIK, télécharger votre région. http://download.geofabrik.de/europe/france.html

la population si possible répartie sur le territoire,

Pour le coup, c’est facile, il suffit de télécharger le carroyage 200 m de l’INSEE https://www.insee.fr/fr/statistiques/2520034

Qgis avec Grass.

Pour faire des fichiers moins lourds, j’ai sélectionné et sauvegardé les données qui m’intéresse, c’est à dire uniquement sur le Finistère, j’y reviens plus tard.

Tracer sa route

Le fichier d’OSM du réseau routier est très fourni. Nous allons donc trier les données pour ne garder que les routes carrossables, et ensuite il faudra être sûr qu’elle soit toutes reliées entre elles.

Le fichier OSM (cf. plus haut) décompressé, le fichiers gis.osm_roads_free_1.shp contient toutes les routes, chemin, sentiers, escaliers.

Ouvrir une couche de vecteur
Ouvrir une couche de vecteur

On va donc effectuer un tri : le plus simple est sur le code OSM. On trouve la définition dans les fichiers de geofabrik.

code des routes OSM
code des routes OSM

Donc CLIC-DROIT sur votre couche « roads » et on filtre sur le CODE.

tri des routes OSM
tri des routes OSM

Une sélection sur le Finistère et sauvegarde des entités sélectionnées. Et voilà.

routes OSM 29
routes OSM Bretagne
routes OSM 29
routes OSM 29

Relions les routes entre elles

Pour être sûr que toutes les intersections soient bien reliées entre elles et le tracé aillent bien dans toutes les directions, et du point A au point B, il faut nettoyer le fichier. Utilisons la boîte à outils de traitement (on peut aussi utiliser le module GRASS mais les commandes fonctionnent très bien dans QGIS)

Donc un petit v.clean dans lequel on enchaîne break (sépare les lignes à chaque intersection) et obligatoire après un break : rmdupl (rmdupl : supprime les entités en double)

Boite à outils de traitements
Boite à outils de traitements

Voilà, visuellement aucune différence mais croyez-moi, c’est bien plus propre comme ça.

Chargeons la couche centre de secours 29

Astuce : vous pouvez charger directement un.zip, mais vous ne pourrez pas le modifier.

Mettre de l’isodistance entre nous

Pour faire simple, je vais tracer quelques distances autour des centres de secours et voir si des parties du Finistère sont vraiment abandonnées.

Toujours dans la boîte à outils de traitement, utilisons v.net.iso

Pour résumer la capture, le réseau est celui que l’on vient de nettoyer, les points, bin oui, c’est ça.

Je règle le treshold1 à 500, c’est à dire que je relie les points à mon réseau jusqu’à 500 m autour. Et je règle les distances sur 5000 m, 10000 m, 15000, 20000 m

et hop, c’est parti

v.net.iso - Découpe un réseau selon des isolignes
v.net.iso – Découpe un réseau selon des isolignes

Comment ça, y’a pas de différence ? C’est juste une question de couleursaprès v.net.iso

Un tour dans les propriétés – style – par catégories : voir l’exemple ci-dessous, à vous de trouver de belles couleurs.

Propriétés de la couche - Style
Propriétés de la couche – Style

Voilà

Isodistances
Isodistances

Interprétation rapide

Donc à la vue de la carte, on aperçoit rapidement qu’aucune caserne n’est plus éloignée de sa collègue de plus de 15 km, même s’il existe une zone plus éloignée du coté de la commune de Saint-Nic (2) ou au bout de Plougastel(1). Il y a donc peu de chance que quelqu’un attende les secours plus de 15 min en Finistère.

Là où ils sont fort, c’est que le délai moyen est de 15mn 54 s (délai de traitement de l’appel d’urgence compris) (source SDACR 2016)

Point sur les isochrones

Nous pourrions vérifier en faisant des isochrones, cependant, ces tracés sont souvent trompeurs pour plusieurs raisons :

  1. Les vitesses des routes sont données sur leur vitesse max réglementaire, ce qui est rarement le cas de la vitesse moyenne de déplacement sur ces routes,
  2. Sauf à renseigner en temps réel, il est impossible de prendre ne compte les conditions de circulation : exemple les bouchons en sortie de plage dans le sud. On pourrait bien sûr faire des moyennes, affecté des coefficients, réduire les vitesses là, augmenter là mais on restera toujours sur une cote mal taillée.

Je fais donc un rapide raccourcis en disant que 15 km => 15 min. La distance restant une valeur sûre.

N’oubliez pas de lire la deuxième partie (qui n’existe pas encore mais qui sera bientôt en ligne, j’y travaille) …

NavigationCasernes de pompiers : population 2/2 >>

notes

  1. seuil