localisation des seismes en France

Petit exercice de cartographie (1)

Cet article est le n° 1 sur 4 dans la série : Carto séisme

Comme vous l’avez sans aucun doute lu dans l’article ici, j’ai suivi le MOOC cartographie. Je vous présente donc la carte et surtout la façon dont je l’ai construite, je me suis dit que cela faisait un bon tuto pour tout un panel de petites astuces sur QGIS, et cela montre l’intérêt d’un complément comme INKSCAPE.Au départ, je n’avais pas trop d’idée, je ne voulais pas partir sur une carte trop en lien avec le taff, et pas faire n’importe quoi non plus. Et puis y’a eu le tremblement de terre le 11/12 en Bretagne et un article dans le télégramme (si tu nous regardes…) avec un  point sur 1 carte pas très belle. Twingo, j’avais trouvé mon sujet, c’est parti.

Liste des ingrédients

Alors oui, j’ai triché, le MOOC demandait d’utiliser PHILCARTO (qui est un must c’est vrai) et INKSCAPE, et j’ai utilisé QGIS et INkSCAPE, l’important , c’est la carte, non ? Il vous faut donc :

  • QGIS, dans mon cas le 2.18.1
  • INKSCAPE,
  • Un fond de carte tout fait, j’ai pioché chez gadm.org et utiliser les départements, mais vous pouvez aussi utiliser les données gratuites de l’IGN ou simplement mettre un fond openstreetmap
  • catalogue RENASS
    catalogue RENASS

    les données du Réseau National de Surveillance Sismique (RéNaSS) et dans le catalogue http://renass.unistra.fr/recherche, j’ai pris que les séismes supérieurs à 3 entre 2000 et 2016, en enlevant la limite de 30 (cf. image). Vous aurez ensuite le choix entre plusieurs formats. Seul le .TSV est exploitable si on veut toutes les données et on veut toutes les données.

1ere étape : QGIS

Ouvrez votre qgis préféré, et on charge tout ce que l’on a récupéré :

  • la france administrative (FRA_adm2 pour les départements Gadm) ou votre fond.
  • Importez le .TSV avec le bouton adéquat  et les paramètres suivants
Creer une couche depuis un fichier à texte delimite (CSV)
Créer une couche depuis un fichier à texte délimité (CSV)
le SCR est international pour voir cela va être EPSG:3857, mais Qgis va vous le faire automatiquement normalement

Et voilà :

Sélection des points « séismes »

Comme vous le voyez sur la carte en haut de l’article, mes points ont une taille en fonction de la magnitude du séisme + une couleur en fonction de la profondeur.

Retrouver ces champs

Avant de commencer, faisons des champs propres pour les retrouver, le Rénass nous dit que le fichier TSV est constitué de :

champs du fichier TSV
champs du fichier TSV

Pour changer, je vous joins une vidéo, cela me sert de test en même temps 😉

Limitons nous à la France

Pour éviter d’avoir à promener et ouvrir tous les séismes du monde, je vous propose de réduire leurs nombres à une sélection centrée sur la France. On peut le faire par plusieurs solutions

  1. faire une sélection à la main et la sauvegarder,
  2. Se limiter au territoire français stricto sensus, et faire une sélection spatiale,
  3. Déborder du territoire en faisant un tampon (type 50 km autour de la France) et faire une sélection spatiale,
Comme je suis un peu fainéant, je choisis la première. mais si vous insistez dans les commentaires, je peux détailler les autres.
Sélection des séismes français (et alentour)
Sélection des séismes français (et alentour)

« Enregistrer sous » la couche séisme (clic-droit sur la couche) et n’oubliez pas de cocher la case « n’enregistrer que les entités sélectionnées »

enregister sous et que la sélection
enregistrer sous et que la sélection

 

 

 

Pour ne pas trop surcharger cette page, je vous propose de continuer dans un autre article, judicieusement appelé partie 2

A tout de suite.

Si vous avez des questions ou si j’ai abordé des phases trop rapidement, laissez-moi un commentaire.

NavigationPetit exercice de cartographie (2) >>