assainissement façade

Organisation d’un service assainissement

Cet article est le n° 1 sur 2 dans la série : organisation service assainissement

Ce n’est pas le tout de discourir sur de l’abstrait, les grands principes, le management, la gestion de projet…, parlons de choses concrètes. Un sujet que je connais : l’organisation d’un service public d’assainissement.

Vous allez me dire, cela fait longtemps que les services s’organisent et tournent. Oui, sans doute dans les grandes structures, mais en ces périodes de fusion, mutualisation, OPA agressive (non peut-être pas), et loi Notre, il est intéressant de se pencher sur le fonctionnement physique des services.

Comme d’habitude, je vais d’abord être un peu large, pour recentrer sur une ou deux questions précises.

Je ne vais pas vous parler de se que l’on entend classiquement par organisation, à savoir régie ou délégation, je parle d’organisation en tant que structure de service, nous allons nous préoccupé du pratique. Je ne vais pas non plus être hyper exhaustif et détaillé, les cas sont multiples et il n’y a pas, comme toujours, de solution unique. Je ne vais pas non plus lister la litanie des textes régissant les services (quoique pourquoi pas dans un article à part) car ils changent régulièrement et finalement influencent peu les organigrammes ou les façons d’organiser.

Tout mon propos de départ se base sur une vue de l’intérieur, contactez-moi pour échanger de point de vue. Le type de schéma présenté à l’avantage d’être transposable au service d’eau potable et de pluvial1, qui sont intimement lié comme nous allons le voir.

Service d’assainissement collectif

Composition

Les composantes de base

Le rôle d’un service d’eau ou d’assainissement se base, à mon sens, sur 3 composantes :

  • curage réseaux
    curage réseaux (oui c’est un camion américain)

    l’exploitation : exploitation, entretien des réseaux et des stations, elle assure la maintenance et l’intervention sur les réseaux et gère, règle, maintien, répare les stations et assure la surveillance des paramètres. C’est la partie qui occupe le plus grand nombre d’employés, du fait des interventions, des rotations d’équipe et des astreintes. Ce sont surtout des dépense de fonctionnement.

 

 

  • pose réseau assainissement
    pose réseaux – photo perso 🙂

    les travaux : appelé aussi « études et travaux », neuf ou réhabilitation, prosaïquement, cette partie gère le gros des investissements, pose de conduite neuve, renouvellement et réhabilitations des canalisations existantes… Elle gère, généralement, la partie planification et la gestion patrimoniale ainsi que les marchés de travaux et de maitrise d’œuvre.

 

 

  • enfants heureux devant ordi
    Quand le logiciel de gestion usagers fonctionne !

    Gestion des usagers : la partie la plus administrative en relation directe avec les usagers, accueil, devis, facturation, rendez-vous, tenue des listes, c’est la partie visible et connue du grand public, en première ligne pour faire la liaison avec les autres composantes du service.

 

Un petit schéma serait le bienvenu, y’a qu’à demander :

organisation des services en 3 composantes
les différentes composantes d’un service

Dans les petites structures, 1 ou 2 personnes font tout (échelle communale), dès que le service prend de l’ampleur, il est toutefois intéressant de bien séparer les 3 composantes et cela se fait naturellement, quelques agents en exploitation, abonnés gérés avec l’eau potable… Dans les grandes structures, il s’agit de service à part entière, ne dialoguant qu’à coup de réunion et de chef de service interposé, pas l’idéal non plus (croyez-moi…). Car c’est justement au niveau des interactions que tout se joue. Donc allez vite voir la suite.

NavigationOrganisation d’un service : les interactions >>

notes

  1. à modérer pour le pluvial, j’y reviendrai peut-être, ou pas, enfin on verra,mais si quand même, enfin ça dépend, de quoi, je ne sais pas, mais on verra……