Pasq.fr

Parce-qu'il y a forcément du sens à tout ce bordel !

J'ai quitté WORDPRESS !

Rédigé par Alain 7 commentaires
time to say goodbye

Vous, les fidèles, les assidus, les fans, les afficionados, même les haters et tous les autres ¹ , le site fait peau neuve. Au-delà de la modification esthétique, j'ai quitté Wordpress et ces plugins pour utiliser un autre moteur appelé pluxml 5.6

Mais pourquoi ?

Voici 3 ans que j'utilises Wordpress, d'abord dans sa forme de base, puis avec des plugins de rédaction type note de bas de pages, tableau…puis des mises en page avec Elementor. Et du coup, je courrais sans arrêt après la performance d'affichage, j'ai donc installé des plugin de cache, d'optimisation d'images…plus des messages bizarres

supercache décroché

Bref, une course perpétuelle à de nouveaux plugins à mettre à jour, à configurer…De plus, les inscriptions obligatoires pour Jetpack, au site wordpress.com, les relances de pub…cela me titillait depuis un moment.

Ce qui m'a vraiment décidé, c'est Gutenberg, le nouvel éditeur.

joli gutenberg

Je vous promet, je l'ai essayé, j'ai même voulu me dire que c'était moi, que je me fais vieux et qu'il fallait le temps de m'y habituer. Mais non, j'aime pas, c'est même pas technique ou philosophique, c'est viscéral. L'oubli de la simplicité, la difficulté de reprendre certains brouillons ou anciens articles, le copier-coller depuis LibreOffice, la mise en page a penser alors que je fais juste des pauvres articles pas beaucoup lu…J'aime pas, j'aime pas.point. Je pars donc avant qu'il me soit imposé.

Et comment ?

J'ai testé plusieurs autre moteur comme DotClear mais l'importation Wordpress n'ayant plantée, après quelques heures d'énervement.J'ai cherché autre chose.

Je suis tombé sur Pluxml, je ne cherche pas forcément à ne plus avoir de base de données ou la performance brute, je cherche quelquechose de simple. Et ce générateur de blog semble me correspondre. J'ai même opté pour le style par défaut (de manière générale, marre de parcourir des thèmes, tester, voir que une partie me plait mais que tel truc marche pas…) et quelques plugins indispensables comme CKEDITOR, qui évites de tout se taper en HTML…

Bon heureusement, je n'ai pas beaucoup d'articles ou de pages. mais Là où ce fut drôle c'est sur la migration, j'ai tout fait à la main………bin oui, cela m'a permis de faire du tri, de dépoussiérer quelques écrits, revoir des liens, mettre des images avec une meilleure définition…pas mal de taff :

administration PluxmlDans la méthode, j'ai copié la version HTML («source») des articles Wordpress et coller dans Pluxml. Puis nettoyer, re-tagger, recaler les images.

À propos des images : les liens ne sont pas morts (ouff…) et pointe vers le dossier upload de wordpress, je peux donc les conserver tel que en gardant le répertoire pour les anciens articles. Pour les nouveaux, tout sera bien rangé dans les médias de Pluxml.

 

Alors, oui, j'ai perdu des fonctionnalités crying :

  • Les notes de bas de pages dont j'étais friand. Dans Wordpress, elle était dans le texte entre [note] [/note]. Vous les retrouver dans les nouveaux articles sous forme de […] dans le texte ou en bas de texte, si j'y pense,
  • les légendes des images, que je laisse à coté ou en dessous de l'image. Je testerai <figure> et son<figcaption> si je trouve pour automatiser.
  • les séries qui regroupaient plusieurs articles et qui créaient un sommaire automatiquement, bon bin là, je le fais à la main (et c'est ch…)

Du coup, pour les commentaires, je les repris à la main aussi, donc vous étonnez pas s'ils ne sont pas à la bonne date.

À part ça, j'ai retrouvé une sorte de liberté, le goût des mains dans le cambouis, Ok, il faut aimer ça, Ok certains vous diront que c'est moins beau, et penses à ton SEO et mon cul sur la commode, et patata…Ce genre de truc, m'en fout, j'aime garder le contrôle de mes outils et comprendre ce que je trifouille donc il me faut des choses simples (comme j'adore LionWiki par exemple).

Pour le SEO et les liens externes, j'essaye de garder les mêmes URL des articles (car, oh joie, pluxml le permet), histoire de ne pas perdre Goooogle et autres...

J'en ai profité pour virer un max de trucs, refaire les mentions légales (grâce à subdelirium), et pour être transparent :

  1. je fais les stats avec Matomo (anc. PIWIK), hébergé sur ce même serveur, avec IP anonyme, le code CNIL pour les cookies 13 mois et opt-out de suivi (cf. bas de page)
  2. j'ai ajouté les boutons de partage avec addtoany,
  3. le cookie consentement par https://cookieconsent.insites.com/ , à voir si je trouve un autre + tard
  4. les vidéos vont passées sur mon peertube ou au pire sur mon D.tube, dès que possible

et c'est tout (enfin pour ce que je maîtrise)

Voilà

C'est une grosse refonte en profondeur du site et un retour, un peu, à mes principes.

Ne vous étonnez pas si vous voyez des erreurs du type [note] ou [caption] qui traînent ou des liens, merci de me les signaler. D'ailleurs, si vous avez des questions = commentaire,


¹ c'est à dire les 3 personnes de ma famille et toi, de passage par hasard


Classé dans : Logiciels libres, Humeurs Mots clés : quitter, wordpress, pluxml, changer

7 commentaires

#1  - Grand adorateur de Spip a dit :

Bonsoir,

vous auriez pu essayer Spip : https://www.spip.net/fr
Cela vous aurait beaucoup plus.
D'autant qu'il y a un système de cache bien fait, depuis le début, donc il est bien pris en compte par les éventuels plugins.
Mais il fait bien plus, c'est un CMS.
Du coup, avec pas grand effort on peut avoir un truc comme on veut (il y a aucune limite à la créativité), et qui ne va pas bouffer toutes les ressources de la machine.

À une lointaine époque, j'ai eu un Worstpress sur mon serveur dédié (j'aime être à l'aise). J'ai galéré pour trouver le plugin de cache qui soit assez compatible avec les autres plugins tout en restant efficace. Pour 30 pages, le site en Wordpress consommait 20% des ressources CPU et ram du serveur, alors que à côté j'avais 3 autres sites en Spip avec plus de 400 articles, qui eux ne consommaient que 5% des ressources.

Il m'est arrivé plusieurs fois que certains de mes sites arrivent dans le top des recherches lorsque par hasard la page correspond à quelque chose qui devient ponctuellement à la mode. C'est alors un millier de visites par secondes, et là, le serveur commence à retrousser ses manches. Heureusement que je fais mes sites avec Spip.

Bon, y a pas que Spip, il y a aussi les générateurs statiques, c'est bien ça aussi. (et plus d'autres trucs, mais quand c'est fait pour faire du web).

Bravo! Tu économises de précieuses ressources énergétiques et celles de ton cerveau.

Répondre
#2  - Alain a dit :

Merci pour le commentaire. Je connais SPIP, mais je cherchais qqchose d'encore plus simple et facile. Et j'ai trouvé.

Répondre
#3  - SEO Inside a dit :

Excellent article. J'aime énormément votre site internet

Répondre
#4  - Alain a dit :

Merci

Répondre
#5  - Christine Belcikowski a dit :

Bonjour,
Je suis passée moi aussi en 2018 de WordPress à PluXml, pour exactement les mêmes raisons, et j'en suis très contente. Je me fais à la main les notes en bas de page, mais il manque le retour automatique : tant pis.

Répondre
#6  - Alain a dit :

Moi aussi, les notes de bas de page me manque, mais la gestion de tout le reste est quand même plus facile !
Merci pour le commentaire

Répondre
#7  - Pierre Aribaut a dit :

Bienvenue sur Pluxml :)
Au passage, il existe un plugin sous pluxml qui permet d'envelopper du code html ou php entre crochets, et ensuite appeler ce code spécifique ou texte spécifique via un code (d'appel) entre crochets du genre [fonction1] [fonction2] etc...

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le troisième caractère du mot 9cyi8e ?